Favoriser l'apprentissage actif

Des problèmes récurrents dans les cours

- Les étudiants sont assez passifs, si on ne les sollicite pas, ils se reposent...
- J'ai du mal à maintenir l'attention de mes étudiants

- Il y en a beaucoup qui recopient tout mais qui n'essaient pas de comprendre.
- On se sent parfois un peu seul sans vraiment savoir ce que les étudiants retiennent du cours

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Des solutions avec les boîtiers

A. Intégrer des questions dans son diaporama de cours

Inclure une ou deux questions dans son diaporama à des moments stratégiques et traiter les résultats dans la foulée permet de casser la monotonie du cours, mobiliser les étudiants et obtenir instantanément un feedback. Cela permet également d'ajuster son cours en temps réel et de l'adapter au niveau de connaissances et de compréhension des étudiants.

"Je les sollicite tout le temps, pour chaque diapositive, j'adore les débats. Dans tous les cas, je ne peux pas m'empêcher de les faire réagir. Je les sonde d'abord à l'oral et je présente les résultats. Cela me permet également de créer une transition entre les thèmes que j'aborde, une question de départ qui amène à une discussion et qui lance un développement. Ensuite, les réponses me permettent d'ajuster ma pédagogie, mon cours ne sera pas présenté de la même façon. J'ajuste sans cesse, c'est très dynamique, aucun cours n'est rigoureusement identique".
Romy Sauvayre

----------------------------------------------------------------------------------------------------

B. Le vote dans le cadre d'une séance de travail collaboratif

Face à un problème ou à une question affiché à l'écran, les étudiants travaillent ensemble avec un boîtier de vote par groupe. Des propositions de réponse sont affichées, l'enseignant octroie un temps de réflexion et de discussion, passe dans les groupes, affiche la réponse juste et ensuite les réponses des différents groupes. La correction est l'occasion pour l'enseignant de questionner les étudiants sur le processus de réflexion qui les a amenés à donner une réponse plutôt qu'une autre, qu'elle soit juste ou fausse.

"Mettre les étudiants en confiance, créer un climat qui leur permet d'avancer, de faire quelque chose, qu'ils se sentent plus motivés plutôt que d'attendre que ça se passe".
Luc Bideux

----------------------------------------------------------------------------------------------------

C. Le vote -débat

L'enseignant affiche une question qui suscite le débat, propose des réponses qui exigent une prise de position et lance la discussion à partir des résultats du vote. Les chances de voir les étudiants s'investir augmentent considérablement dans le cadre d'une activité de vote où chacun peut exprimer un positionnement personnel et visible sans avoir à lever la main.
 

"Face à leurs réponses, les réactions ont été immédiates. D'accord, pas d'accord, la discussion s'installait. Il fallait parfois que j'intervienne pour relancer ou  pour reformuler les propos, mais l'interaction était bien là, et c'est essentiel".
Corinne Marlot

----------------------------------------------------------------------------------------------------

D. La classe inversée

Dans le cadre d'une classe inversée, l'apprentissage des savoirs de base s'effectue à domicile. L'enseignant met à disposition des supports que les étudiants doivent s'approprier en dehors des cours. Les boîtiers de vote permettent de vérifier l'appropriation des connaissances et d'ajuster la séance en fonction, soit en insistant sur les zones d'ombre, soit en faisant travailler les étudiants par paires ou petits groupes pour construire ensemble les connaissances (peer instruction, Mazur, 1997).

On a vraiment choisi de traiter en présentiel les aspects essentiels du cours, ceux sur lesquels on voyait qu'ils avaient des difficultés. On a perdu moins de temps sur des choses qu’ils savaient déjà alors que dans un cours classique, tu abordes tout...
Christine Tavio-Gueho
----------------------------------------------------------------------------------------------------

E. Expérimenter d'autres utilisations des boîtiers de vote

Selon la nature et le contexte de l'enseignement, il existe une multitude d'utilisations possibles des boîtiers de vote dans le cadre de l'apprentissage actif : réaliser un speed-dating entre étudiants et professionnels, faire participer le public à une pièce de théâtre pédagogique, mettre les étudiants dans une situation de groupe expérimental, etc.

 

"Notre pédagogie repose sur ce qu'on va partager ensemble, ce qu'on va apprendre activement. Je suis acteur de ce que j’apprends".
Brigitte Vennat

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Exemples de déroulement d'une session de vote (cliquer sur les schémas pour les agrandir)