Exemples et témoignages

 Pour commencer...

Brigitte Vennat. Réflexion sur la formation et la pédagogie des enseignants
Brigitte Vennat, doyen de la Faculté de pharmacie de Clermont-Ferrand, évoque l'intérêt qu'elle porte aux évolutions de la pédagogie et  les obstacles rencontrés pour faire évoluer les pratiques des enseignants. Elle appelle à prendre conscience de la nécessité de faire bouger la pédagogie universitaire en insistant sur l'importance de la formation des enseignants. Selon elle, le boîtier de vote est un outil au service de cette pédagogie. Il ne faut ni l'imposer, ni en devenir prisonnier, il doit s'imposer de lui-même et s'inscrire dans une démarche collective et individuelle volontaire.

 

 


Exemples d'utilisation

Corinne Marlot. L'utilisation des BVE dans le cadre d'un vote-débat
Corinne Marlot, maître de conférence à l'ESPE Auvergne, utilise les boîtiers de vote pour mettre à jour les représentations des étudiants en ce qui concerne l'enseignement des sciences de la vie et de la terre.  Après chaque résultat, elle propose de débattre.

 

 

Christophe de Vaulx. L'utilisation des BVE dans le cadre d'un test en contrôle continu
Christophe de Vaulx, maître de conférence à Polytech Clermont-Ferrand, évalue les connaissances de ses étudiants dans un cours de programmation. Chaque séance débute par un test nominatif et noté de quelques questions portant sur le travail personnel et les notions essentielles à la réussite des exercices proposés en cours.

 

 

Christine Taviot-Guého. L'utilisation des BVE dans le cadre d'une séance de révision
Christine Taviot-Guého, professeur en chimie à l'Université Blaise Pascal, propose à ses étudiants une séance entièrement consacrée à la révision de notions essentielles à maîtriser pour la compréhension du cours et la réussite à l'examen. Le vote est anonyme et le questionnaire est composé de quatorze questions. L'enseignante adapte la nature et la durée de sa correction en fonction des résultats obtenus.

 

 

Nathalie Younès, L'utilisation des BVE dans le cadre de l'évaluation d'une formation
Nathalie Younès, maître de conférence en sciences de l'éducation, souhaite faire avec les étudiants du DU Enseigner à l'Université un bilan de la première semaine de formation. Pour cela, elle propose d'utiliser les boîtiers de vote électronique et de répondre anonymement aux questions relatives à l'organisation de la formation, l'aspect pédagogique et le travail personnel dans les différents modules du diplôme suivis par les étudiants.

 

 


Témoignages

Brigitte Vennat. La diffusion et l'utilisation des BVE en Faculté de pharmarcie
Brigitte Vennat présente en quelques mots le contexte pédagogique de la réforme des études de pharmacie. Elle rappelle les conditions nécessaires à une bonne intégration des boîtiers de vote (formation, information, logistique, adaptation pédagogique) et détaille les différentes utilisations de l'outil (formation initiale, contrôle continu, utilisation pour les stagiaires, etc.). Elle insiste plus particulièrement sur deux utilisations originales : un questionnement sur les représentations dans le cadre d'un speed-dating étudiants-professionnels et la sollicitation du public d'une pièce de théâtre interactive.

 

Brigitte Vennat. L'apport des BVE et le retour des enseignants et des étudiants
Brigitte Vennat insiste sur l'intérêt des boîtiers de vote pour faire participer les éléments discrets d'un groupe d'étudiants et également sur la nécessité de repenser son cours pour l'adapter à l'usage de cet outil interactif. Elle évoque les retours globalement positifs des enseignants et des étudiants de sa faculté, notamment par rapport à la plus-value constatée en terme de qualité de participation et d'évaluation.

 

 

Thierry Menand. Les priorités pédagogiques, les objectifs et les apports des BVE
Maître de conférence en géophysique et chercheur au laboratoire Magmas et Volcans, Thierry Menand explique son choix de donner à ses étudiants des lectures obligatoires. Il détaille ses objectifs quant à l'utilisation des boîtiers de vote : inciter au travail, avoir un retour et plus d'interactions, notamment de la part des étudiants les plus discrets. Il évoque ensuite les différences entre les apports attendus et les apports réels des boîtiers.

 

 

Thierry Menand. L'utilisation des BVE, la préparation du cours et les perspectives d'utilisations
Thierry Menand décrit précisément son utilisation des boîtiers de vote : quelques questions en début de séance pour vérifier la compréhension du cours précédent et la réalisation du travail personnel demandé. C'est également l'occasion, pour lui, de lancer une discussion à partir des résultats obtenus. Il insiste ensuite sur son souhait d'utiliser le même outil pour poser des questions tout au long du cours en anonyme mais également dans le cadre de tests nominatifs en contrôle continu. Il termine sur la nécessité de passer du temps à choisir et à formuler les questions et les réponses pour que celles-ci permettent d'identifier précisément les notions à voir ou à revoir et la perception du cours par les étudiants.

 

Elise Aspord. La découverte des BVE dans le cadre de l'évaluation d'une formation
Docteur en histoire de l'art, Elise Aspord découvre les boîtiers de vote électronique lors de sa formation "Enseigner à l'Université" à l'Université Blaise Pascal. Elle a particulièrement apprécié le dynamisque que leur utilisation produit, l'engagement du dialogue entre les participants et l'intérêt du feedback immédiat. Les boîtiers permettent de rendre actif les étudiants et participe à maintenir l'attention et la concentration. Elle juge tout à fait compatible envisage l'utilisation des boîtiers de vote et l'enseignement de sa discipline.
 

 

Lucas Mazoyer. La découverte des BVE dans le cadre d'une séance de révision
Etudiant en licence professionnelle chimie analytique, Lucas Mazoyer a apprécié les questions posées en direct avec la possibilité d'avoir les résultats immédiatement. Cela permet à l'enseignant de repérer et d'insister sur les points qui posent problème et de passer plus rapidement sur les connaissances acquises. Les BVE participent à rendre l'ambiance plus studieuse : les étudiants sont plus attentifs et plus concentrés.