Evaluer les apprentissages

Des problèmes récurrents d'évaluation

- Je ne connais pas le niveau de connaissances de mes étudiants au début du semestre
- J'ai du mal à évaluer leurs acquis
- Les étudiants viennent en cours sans avoir fait le travail personnel demandé
- J'ai trop d'étudiants pour pouvoir tous les évaluer régulièrement

- Je perds un temps fou pour corriger les copies de l'examen de fin de semestre

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Des solutions avec les boîtiers

A. Réaliser des tests de connaissance et de compréhension

En fonction des objectifs de l'enseignant, il existe plusieurs manières d'évaluer les niveaux de connaissance et de compréhension des étudiants : réaliser un prétest et un postest en début et fin de semestre pour connaître leur niveau initial et leur marge de progression, proposer un test en début ou en fin de séance pour savoir ce qu'ils retiennent du cours ou encore organiser une séance de révision ou un examen blanc pour les entraîner et pour évaluer les acquis sur une période donnée. Grâce aux résultats instantanés et aux régulations consécutives, les boîtiers permettent de mettre en place une évaluation réellement formative au service de l'apprentissage. 

"Quand tu présentes le résultat et qu'il y a un problème, tu n'es pas la seule à le voir, les étudiants le voient aussi. Tu ne peux pas les laisser là à leur niveau, tu les abandonnes autrement, ça te responsabilise quand même".
Christine Tavio-Gueho

----------------------------------------------------------------------------------------------------

B. Vérifier le travail personnel

La vérification du travail personnel demandé aux étudiants (rédaction d'un résumé, relecture des cours précédents, questions, recherches bibliographiques ou documentaires, etc.) peut prendre la forme d'un questionnaire proposé en début de cours. L'usage des boîtiers de vote dans ce cadre offre les avantages d'interroger collectivement les étudiants tout en ayant des résultats individuels si le choix est fait de réaliser un vote nominatif. La question d'intégrer les notes obtenues dans un contrôle continu est à discuter en fonction des contextes de chacun. Les boîtiers permettent également de gagner un temps précieux en évitant les corrections "à la maison".

"Le but du jeu, c'est de les forcer à travailler pour qu'ils aient tous les meilleurs résultats possibles, qu'on essaye de les amener le plus loin possible, et puis ce qui est pratique, c'est d'avoir les résultats tout de suite..."
Christophe de Vaulx

----------------------------------------------------------------------------------------------------

C. Proposer un QCM pour l'examen final

Les boîtiers de vote peuvent être utilisés pour des QCM en examen de type partiel. Les systèmes de boîtiers de vote fonctionnent avec un grand nombre d'étudiants, ils acceptent les listes des services de scolarité et l'identification des étudiants via leur numéro d'identification. Enfin, le paramétrage du questionnaire (calcul des points, temps accordé pour le vote, etc.) permet de configurer l'examen et le traitement des résultats selon les modalités retenues. L'enseignant peut éditer des relevés de note et des corrections individuelles.

"Les questions peuvent être assez simples : un choix unique vrai ou faux. Mais quand on rentre dans des questions un peu plus ouvertes, il faut leur proposer des choix multiples qui ont des raisons d'être. Ca demande beaucoup plus de raisonnement"
François Medard

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Exemples de déroulement d'une session de vote (cliquer sur les schémas pour les agrandir)